Au Pain du Gone, nous sommes passionnés par notre métier, celui de l’artisan et passionnés aussi par l’art !

Les films que nous créons et que vous allez pouvoir visionner, sont le fruit d’une rencontre, d’une histoire d’amour et d’esprit entre un artisan et un artiste. Crysto Likid, fondateur de la société OPSEENE est le bâtisseur de notre univers cinématographique. Il met en scène le pain et le récit de son histoire pour nous faire vivre des émotions… Nous relier à l’invisible, à l’essentiel.

Il nous paraît indispensable de communiquer nos messages, nos intentions à travers le prisme de l’œil immaculé de l’enfant, le Gone …

Le Saint-Roch, Passion d’un Gone


Au delà d’un fabliau, d’un conte ou d’une légende, il y a des histoires vraies remplies de magie. Des histoires tissées de moments inoubliables, spontanées, qui font ce que l’on devient au fil du temps.

Le choix de raconter une histoire, l’origine d’un savoir faire, n’est pas tant de démontrer le produit mais de partager l’intention.
 L’amoureux de son travail frissonne du plaisir qu’il donnera quand le pain sera partagé en famille ou qu’il nourrira son consommateur. Le plaisir est simple et se transmet simplement.

Le choix porté sur l’enfance du Gone raconte une histoire, celle d’une journée parmi beaucoup d’autres.
 Sensitivement, il évolue a travers ses rêves, les matières, les atmosphères qui l’entourent et qui l’on transformé un jour à créer un symbole. Le pain.

Ses gestes enfantins, sincères, ses interprétations des instants heureux, l’ont conduit à transposer instinctivement ses émotions, à matérialiser ses sentiments. Chaque geste qu’il vit tout au long du film dans une teinte un peu passé ou souvenir retrace la fabrication du pain. Cette dernière est appuyée par des inserts de la fabrication, plus contemporaine, qui feront le lien avec la fin du film révélant l’homme qu’est devenu le gone se partageant aux autres.

L'Ère du Pain


Un jour, un vent se lève, impose le temps et l’univers. Il souffle. Il enlace les blés enivrés de soleil, le sel des mers, l’eau des entrailles de la terre. Il dit : 
« Ecoute : Voici le chant de la nature. » Le merveilleux se dessine, les éléments fusionnent, se transforment, deviennent autre… enfantent le pain.

Fabriquer du pain devient un rituel, faisant appel aux forces de la nature. Créer du pain c’est entrer en relation avec l’essence, l’essentiel. Mais si nous n’entendons pas le chant, la mélodie peut, en vain, continuer de flotter, la nature ne criera pas, la terre n’hurlera pas pour être sauvée. Alors, qui pourra nous rappeler ce que nous savons ?

C’est peut-être parce qu’il est là, présent, ordinaire, simple, que le pain renferme le secret. Un secret abrité par la silencieuse mémoire, depuis que la mer berce les étoiles.
 Celui de porter en lui cette imperceptible lutte pour maintenir en vie l’univers.

Faire du pain révèle l’invisible :
 nous relie, orphelins cherchants la vie, nous aide à se reconnecter avec ce dont nous faisons partie. Ne cherchons pas à comprendre le prodige de cette métamorphose, contemplons, et doucement laissons nous envahir par le mystère.

Les Champs du Gone


Cette vidéo illustre nos terres cultivées en Saône et Loire lors des moissons 2019. Crysto nous a effectué un montage magnifique avec des images filmées avec notre propre drone. Cette année 2019 est sous le signe du 100% bio !

Genèse


Cette vidéo fait une rétrospective des années 40 où nos grands-parents cultivaient déjà nos terres familiales jusqu’au jour où Quentin et Maxence commençaient à faire du pain dans leur premier fournil situé dans le garage de leurs parents.

L'équipe


Suave